332f5e7a71b5cad0a41c59a7f868d57f9a8e4680
521e2609d3ca8b8aef826507633f961fb4c0b036
1547f3242418a0b06bf52ff98c5df94753947587
4328f4b069c0267266e122fa30b959f7caac0bd5
Fermer
théâtre

Le vent souffle sur Erzebeth

D64803cb8670faadffedf9e2422ec4ce7dbf5c49
La pièce, écrite par Céline Delbecq et jouée pour la première fois en octobre au Théâtre du Manège de Mons, entame une tournée à Bruxelles et en Wallonie.

 

Inspirée du personnage d'Erzebeth Bathory, qui selon la légende se baignait dans le sang de jeunes filles pour conserver sa jeunesse, la création s'intéresse plutôt à la folie, à la personnalité qui sort du cadre. Les angoisses d'Erzebeth se réveillent six jours par mois, en même temps qu'un vent violent souffle sur son village, coincé entre la mer, les montagnes et un volcan. La jeune femme sombre de plus en plus profondément dans la peur de la vieillesse, de la mort et des cycles inéluctables qui l'entraînent vers ces échéances. La pièce décrit également les réactions que cette folie engendre autour d'elle : l'amour inconditionnel d'une mère terriblement maladroite et étouffante, les soins dévoués d'un médecin aux diagnostics stigmatisants, la versatilité d'un village, tantôt fasciné, tantôt hostile. Les personnages sont d'ailleurs toujours visibles, sur le côté ou derrière un tulle, à l'arrière. La mise en scène est sobre, quelques jeux de lumière évoquant efficacement le paysage, le tumulte de la tempête et de la folie. L'absence d'accessoires renforce encore le sentiment d'assister à une histoire universelle, trop universelle peut-être, laissant peu de surprises au spectateur. Malgré ce défaut, la pièce se distingue par le rythme de son écriture, soutenu par une fanfare qui joue sur scène. Les interprétations des comédiens, professionnels et amateurs, sont de qualité, avec une mention spéciale pour Muriel Bersy en mère touchante et pour Charlotte Villalonga qui habite de façon poignante le personnage d'Erzebeth.

 

Publié le 03/11/2017 Auteur : Aurore de Carbonnières

Le vent souffle sur Erzebeth

Du 17 octobre au 4 novembre 2017 : Théâtre Marni, Ixelles

De 10 à 21€ - +32 2 639 09 80 - www.theatremarni.com

Les 7 et 8 novembre 2017 : Maison de la culture de Tournai

De 9 à 16€ - +32 69 25 30 70 - www.maisonculturetournai.com

Du 14 au 17 novembre 2017 : Eden, Charleroi

De 9 à 14€ - +32 71 20 29 95 - www.eden-charleroi.be

Du 19 au 23 décembre 2017 : Atelier Théâtre Jean Vilar, Louvain-La-Neuve

De 10 à 22€ - 010/47.07.00 - www.atjv.be

Du 14 au 20 janvier 2018 : Théâtre de Liège

De 4 à 22€ - +32 (0)4 342 00 00 - www.theatredeliege.be


Mots clés : theatre creation