C78158726e4461bb388744bb776565e2ab518536
Cd7730d99a13a945250289def5e73258f5e34267
6e0892dd3b0f794f5d616f312ed63bad3627ebfc
E1f99fb25b0f86d3997bb13ef32662c92fdafcc6
Fermer
danse

simple

simple (2021)
Chorégraphe prolifique, attirée par le risque et l’inattendu, Ayelen Parolin s’engage dans cette nouvelle création avec le désir de se simplifier la vie. Tâche ô combien difficile, on le sait ! À quoi pourrait donc ressembler une danse "simple", dépouillée de références et d’artifices, se présentant nue dans sa spontanéité et sa sincérité ?

N’y-a-t-il pas là un projet si innocent et utopique qu’il en devient risible ?

Ayelen Parolin, qui ne craint ni le ridicule ni l’absurde, assume l’enjeu et ses contradictions.
Dans une société qui a récemment saturé l’espace de paroles expertes, il lui parait nécessaire de revenir à des formes de naïveté et d’explorer le comique et l’idiotie.
En compagnie de trois interprètes fidèles et bons à tout faire (danseurs, acteurs, clowns, hommes-machine, hommes-décor,…), au centre de tout, elle crée un spectacle d’inspiration dada, sens dessus dessous et profondément humain.

Publié le 27/07/2021


Mots clés :