Fermer
jeunesse

Norman, c’est comme normal, à une lettre près

Norman, c’est comme normal, à une lettre près (2022)
En 2012 en Allemagne, l’histoire d’un père qui céda au désir de son fils de se rendre à l’école vêtu d’une robe alimenta beaucoup les discussions. Comme une leçon sur l’importance de dépasser les normes, ce père finit par lui aussi endosser une robe pour emmener son fils à l’école.

Théâtre - 1h - Dès 7 ans

Un garçon veut simplement porter une robe pour aller à l’école et va subir la colère de la société. Le curseur de la norme est-il à ce point grippé ?

De Berlin à la campagne allemande, les réactions furent pour le moins variées. Cette histoire nous parvient aujourd’hui sous les traits de Norman et la plume de Marie Henry et atteint un caractère universel : comment maintenir à flot, dans un océan de normes sociales, le frêle esquif d’une identité qui n’y répond pas entièrement ? Sous la direction de Clément Thirion, ce fait presque divers est traité dans le jeu et la danse avec humour, poésie et la légèreté d’une mousseline. La robe, élément anodin et pourtant déstabilisateur de ce récit, se pare d’une âme dans cette transcription chorégraphique de l’histoire du petit Norman. Ce simple vêtement met en perspective les questions du genre et des différences dans un monde aux codes stricts. Et si être normal, c’était être comme Norman ?

Publié le 28/11/2022


Mots clés :