8e9abcdc72d12b3b111de66a1dec493a6d11329c
3ab8826424ae190ebef39338faf2e026fd54ef51
D5b96bef71e551b05f7e1a21013c3715b42c3430
6dfdc0e2f8d7e0ef71d3f61407121569fe4ad807
Fermer
théâtre

NEXT 2019 : Demain sur scènes

D35585f7bc901fe3e34ac87354cd80bc4d349893
Avec une belle constance tant dans la pertinence artistique que dans l'exigence d'une démarche toujours tournée vers l'émergence et une capillarité transfrontalière en forme de mutualisation intelligente, le festival NEXT revient sans craindre d'avoir à se réinventer.

 

L'heure n'est pas au bilan mais le rendez-vous affiche une volonté saine et assumée de chercher à ne pas s'endormir. Toujours conçu autour d'un cœur de 6 structures de part et d'autre de la frontière, le festival continue de chercher à s'ouvrir toujours mieux autant à son territoire, qu'à ses habitants et ses artistes. En résulte une programmation qui vibre toujours d'une foisonnante diversité, appuyée autant sur des créations attendues (le Möbius issu de la collaboration entre Rachid Ouramdane et la Cie XY qui rouvrira le Phénix rénové notamment, ou l'Ultra-Things de l'Espagnole Cuqui Jerez à voir à Courtrai), que des premières, des thématiques transversales (le corps et la machine, body language, la parole est à vous …) qui sont autant d'occasions d'ouvrir les fenêtres sur les artistes et leurs préoccupations (parmi lesquelles l'écologie se fait une place grandissante) et des spectacles du monde entier. La scène espagnole y est notamment présente en force (A nation is born in me à l'Espace Pasolini ou Bad Translation de Cris Blanco au Phénix entre autres) mais le festival a des yeux partout, de l'Uruguay à la Suède en passant par la Russie, l'Inde, le Brésil, les Etats-Unis ou la Belgique et sur toutes les expressions, navigant de la danse (Pauline le Boulba et son Ôno-sensation, l'Infini de Boris Charmats, Mette Ingvartsen dans Moving in concert) à la performance (Pillow Talk, Toverberg ou Howl), au théâtre (Do my mouth de Davis Freeman à la Maison de la Culture de Tournai, Tijuana des Mexicains de Lagartijas Tiradas al Sol) ou à la vidéo (un brin déglinguée de Kelly Cooper et Pavol Liska avec Die Kinder der Toten). Next, c'est aussi un regard appuyé en direction de la jeunesse (le projet teeNEXTers qui invite des jeunes spectateurs à être journalistes le temps du festival) et une recherche permanente d'occasions de créer des liens et de susciter de l'échange : multiples navettes venues de tout le territoire, dîners partagés avec des habitants autour d'un spectacle, « speed dating » avec les équipes pour découvrir la programmation à domicile et animations autour des soirées de spectacles et le public est même invité à participer à des spectacles ou à prendre part à des ateliers. Plus vivant et dynamique que jamais, il faut mettre au crédit des structures participantes une belle capacité à se mettre leur égos de côté tout en mettant en avant leurs talents autant qu'un véritable savoir-faire dans la mutualisation de moyens humains, artistiques, économiques et créatifs. Un exemple pour l'avenir des festivals de plus en plus bousculés dans leur modèle actuel ?

Publié le 02/11/2019 Auteur : Guillaume B.

 

NEXT Festival 2019

Du 14 novembre au 7 décembre

A Courtrai, Valenciennes, Armentières, Tournai, Lille, Villeneuve d'Ascq, Ypres, Waregem, Harelbeke, Roubaix, Tielt, Menin, Dunkerque, Beauvais et Amiens.

www.nextfestival.eu