Fermer
rencontres

Parole donnée : rencontre avec Sahar Saâdaoui

Parole donnée, une autre manière de faire connaissance avec l’artiste et son travail.

De ses études en design textile à l’Académie des Beaux-arts de Bruxelles, Sahar Saâdaoui aura gardé l’habitude « du projet que l’on conçoit en détails avant qu’il ne soit extrapolé à une plus grande surface textile. C’est précisément là qu’elle a puisé ses premiers réflexes créatifs. Mais bientôt, elle les a portés plus loin, ils se sont encore singularisés, se révélant à elle… »

« On pourrait s’arrêter sur un premier mot pour parler du travail de Sahar Saâdaoui qui serait celui de translation. C’est un mot riche de sens qui s’utilise autant en mathématique qu’en linguistique, en astronomie et en occultisme qu’en biologie. On en retiendra l’essence, à savoir : une action par laquelle on transporte quelque chose ou quelqu’un d’un état ou d’un lieu à un autre. Il y a en effet cette première opération fondamentale dans ses créations : Sahar part souvent, si pas toujours, d’un carnet d’esquisses tenu au quotidien. Dans ce carnet sont répertoriées de nombreuses idées plastiques, et elle s’arrête soudain sur l’une d’entre elles pour la reproduire (tout autant que la tester) à une plus grande échelle. C’est ainsi qu’il y a translation du carnet au mur d’exposition (…) »  - Yoann Van Parys.

Publié le 18/11/2022


Mots clés :