8e9abcdc72d12b3b111de66a1dec493a6d11329c
3ab8826424ae190ebef39338faf2e026fd54ef51
D5b96bef71e551b05f7e1a21013c3715b42c3430
6dfdc0e2f8d7e0ef71d3f61407121569fe4ad807
Fermer
concerts

Swans

22056c0c87a14084615bc5122c4e9ff713bae62b
Le tonitruant Michael Gira offre une nouvelle trajectoire à son projet Swans avec un line-up revisité apte à suivre les folles visions du maestro.

Michael Gira est une sorte de Werner Herzog de la musique. Un art du dépassement quasi mystique qui vous oblige à sortir de votre zone de confort et peut être même de votre corps. Indus, noise, folk…qu’importe l’expédient pourvu que l’on ait la transe. Une altération en règle dûment composée par un Michael Gira en quête d’inédit. A la tête d’une nouvelle équipe regroupant fidèles et nouveaux desperados, Gira a composé un album de deux heures où les guitares sont en berne dans un univers dominé par le rythme, les textures et ses incantations à faire passer Nick Cave et Johnny Cash pour des scouts. Beaucoup moins de boucan mais un supplément d’âme pour une forme de requiem dark-folk sous encens american gothic. On y découvre un Michael Gira prédicateur pécheur, prêchant le sombre pour atteindre la lumière malgré une humanité peu reluisante. Évidemment, la pente est raide et le chemin est semé d’embûches. Swans au sommet ça se mérite.

 

Publié le 05/02/2024 Auteur : Bertrand Lanciaux

Mardi 13 février, 20h, 19-25€
Aéronef
168 Av. Willy Brandt, Lille
www.aeronef.fr