8e9abcdc72d12b3b111de66a1dec493a6d11329c
3ab8826424ae190ebef39338faf2e026fd54ef51
D5b96bef71e551b05f7e1a21013c3715b42c3430
6dfdc0e2f8d7e0ef71d3f61407121569fe4ad807
Fermer
concerts

Swans

5f91fa15f1b36e7bc0002955f12ceadee587a970
Les Swans opèrent un dernier tour de piste avant dissolution dans le son. Une occasion exceptionnelle d'entendre un groupe au sommet de son art, au- dessus des pics de décibels, là où l'oxygène se raréfie. Au-delà du vertige.

Avant d'entendre son propre chant du cygne, cette bourrique de Michael Gira a donc décidé d'annoncer la mort du line-up actuel des Swans. Une décision lourde de sens quand on connaît le rôle essentiel de ces Samaritains du rock extrême dans l'impensable résurrection des Swans en 2010, suite à une mort clinique de 13 ans. C'est que nos cygnes noirs ne sont pas les perdreaux de l'année. Swans est tombé du nid dans le grand chaudron noise et no-wave qui agita le New York underground des âges farouches 80's. Frontal, tribal, extrême, Swans fut un fleuron de cette période et une référence ultime pour les jusqu’au-boutistes à venir. Pour le come-back, Gira réactiva les brûleurs, pas pour du réchauffé. Depuis, Swans a gravé un nouveau cycle dans son karma et bouleversé à nouveau l'histoire du rock par des enregistrements et des concerts de légende. Flirtant avec le point de non-retour, Michael Gira et son orchestre nous entraîneront dans sa crémation au son de ses plus ardentes symphonies soniques. Terre brûlée, tabula rasa, urgence, acmé, climax...tout Swans en pleine face.

Publié le 30/10/2016 Auteur : Bertrand Lanciaux

Mardi 8 novembre, 20h, 17-20€

Le Grand Mix

5 place Notre Dame, Tourcoing

 

www.legrandmix.com


Mots clés : rock noise experimental