332f5e7a71b5cad0a41c59a7f868d57f9a8e4680
521e2609d3ca8b8aef826507633f961fb4c0b036
1547f3242418a0b06bf52ff98c5df94753947587
4328f4b069c0267266e122fa30b959f7caac0bd5
Fermer
classique

Pianorama

Ad485cc8e73df95d41c7222a1a3fb152dc8593c7
Né en 2004, le rendez-vous initié par l'Orchestre National de Lille continue de célébrer l'instrument et ses déclinaisons en s'ouvrant toujours largement aux esthétiques et aux interprètes.

 

Toujours centré sur une densité qui voit se croiser les concerts et les rencontres d'un coin à l'autre de la ville, le temps fort accueille 3 jours durant plus de 70 artistes aux parcours très variés (Vanessa Wagner, Chamberlain, Marie-Ange Nguci, Moncef Genoud, Olivier Latry, le Quatuor Nevermind, Bertrand Chamayou...) et navigue entre les genres avec un éclectisme rare (du classique au symphonique en passant par l'électro, le rap ou le jazz notamment) sans pour autant dissiper sa cohérence fondatrice. Trois orchestres sont aussi de la fête, outre l'Orchestre National de Lille, les Siècles et l'Orchestre de Picardie prennent aussi part à la fête. Mozart, Satie, Bartók, Chabrier, Liszt, Glass ou Granados se glisseront dans les oreilles dans un joyeux mélange appuyé sur des fidélités durables autant que des curiosités assumés. Les plus jeunes ne sont pas oubliés : l'ensemble Khéops donnera L'apprenti sorcier de Dukas et en lien avec la Condition Publique, Latitudes Contemporaines et la biennale Là-Haut, le piano de Romain Louveau accompagne François Chaignaud venu danser Isadora Duncan.

Publié le 06/06/2022 Auteur : Guillaume B.

 

Lille Piano(s) Festival, les 10, 11 et 12 juin à Lille lillepianosfestival.fr