8e9abcdc72d12b3b111de66a1dec493a6d11329c
3ab8826424ae190ebef39338faf2e026fd54ef51
D5b96bef71e551b05f7e1a21013c3715b42c3430
6dfdc0e2f8d7e0ef71d3f61407121569fe4ad807
Fermer
cinéma

Avengers

772844f5ed66880f8a19ae3ecb9d8b5db782bacf

Enfermé dans une base du SHIELD, le cube cosmique est volé par le dieu Loki récemment banni d'Asgard. Devant le menace potentielle représentée par l'artefact, Nick Fury, directeur du SHIELD décide d'activer le projet Avengers et de réunir l'inventeur Tony Stark et son armure d'Iron Man, le super soldat Captain America et le docteur Bruce Banner (capable de se transformer en Hulk sous l'effet de la colère), pour remettre la main sur l'objet. Thor, dieu du tonnerre, les rejoint bientôt, motivé quant à lui par l'envie de retrouver son frère félon, Loki. Peu habitué à coordonner leurs actions, les quatre héros se trouvent rapidement confrontés à leurs dissensions autant qu'aux manigances de Loki et de ses alliés.

Des années de préparation auront été nécessaires pour parvenir à tisser des fils communs entre les héros Marvel récemment apparus sur grand écran. Concrétisant un projet cinématographique de longue haleine autant que le rêve de beaucoup d'enfants (et d'autres...), Joss Whedon (au scénario et à la réalisation) y donne donc sa version du combat pour le sauvetage de la terre. Entre passages obligés et temps forts inédits, son film arpente avec ce qu'il faut de respect mais aussi de liberté un chemin balisé par un genre qu'il connaît bien. Les néophytes (qui ont tout intérêt à avoir vu les films précédents pour s'y retrouver) apprécieront la débauche de morceaux de bravoure autant que l'humour bien dosé (notamment par Tony Stark/Robert Downey Jr très en forme et – c'est plus étonnant – Hulk). Les amateurs, pour leur part, savoureront les punchlines de leurs héros, les multiples clins d'oeil aux personnages et à l'univers Marvel et la cohérence d'un blockbuster qui, sans céder à un formatage lénifiant, n'oublie jamais de divertir avec punch et un certain talent.

Publié le 24/04/2012 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma