spectacles

Pater

Pater (2017)
Dans Pater, Barbara mène l’enquête sur les traces d’un père oublié. Ça pourrait commencer devant la porte blanche d’une maison un peu minable. Et puis il y a cette fille qui se demande ce qu’elle fait là. Elle sonne ou elle ne sonne pas ? Et si elle sonne et qu’il ouvre, qu’est-ce qu’elle va dire ?

Barbara le (dé) sacralise, le détruit pour sans cesse le reconstruire et s’interroge avec humour sur son véritable rôle. Elle mêle sa propre histoire à celles de personnages insolites et tourmentés, mais qui aspirent tous à la rédemption.
Elle collectionne les pères comme des papillons et nous propose chaque soir de jouer avec un homme différent.
Le public assiste à une performance entre une actrice et un amateur, un homme âgé entre 65 et 75 ans. Elle s’appelle la fille et il s’appelle le père.

Cette partition aux allures de confidence a pour toile de fond l’absence du père. Cette absence peut-elle être une épreuve restructurante ? Une résilience est-elle possible ?
Pater met à nu les liens qui (dés) unissent une famille et décortique avec dérision leurs imperfections et leurs secrets drôles ou honteux.

Publié le 20/10/2017


Mots clés :